Les Programmes Pédagogiques

Les contenus des programmes pédagogiques  doivent être conçus pour répondre à la satisfaction des besoins multiformes de la société et de l'économie.

Construction de l'offre de formation :
La réforme introduit une nouvelle dynamique dans la construction des formations supérieures.
Dans cette approche, il revient :

  • au  ministère de définir la stratégie globale de l'enseignement supérieur et tracer les lignes directrices du schéma directeur national de la formation supérieure,
  • aux établissements d'enseignement supérieur de définir et de proposer, dans le cadre de cette stratégie, leur propre politique de formation et de recherche en s'appuyant sur leurs compétences ainsi que les données et potentialités de leur environnement,
  • Aux commissions régionales d'évaluation (CRE) et à la commission nationale d'habilitation (CNH) de procéder à l'évaluation et la validation des formations proposées et à l'habilitation des établissements d'enseignement supérieur à assurer les enseignements correspondants.

 

La formation supérieure se conçoit, en premier lieu, en termes d'objectifs académiques pour répondre à des besoins universitaires et/ou d'objectifs professionnels pour répondre aux besoins du secteur socio économique. Elle se traduit, ensuite, en programmes d'enseignement construits par les enseignants eux même, regroupés en équipes de formation, et en moyens humains, matériels et financiers à mobiliser ; le tout présenté sous la forme d'offres de formation. 
L'offre de formation de Licence a une vocation soit « académique » soit« professionnalisante ».

L'offre de formation de Master s'appuie fortement sur les laboratoires de recherche de l'université et se déclinent en deux finalités :«académique » ou « professionnalisante».

Organisation de l'offre de formation :
L'offre de formation est organisée sous forme de parcours typesdiversifiés et adaptés.
Chaque parcours est une combinaison d'U.E  fondamentales ou majeurs ; de découverte ou mineurs  et transversales. Cette combinaison est définie par l'établissement en fonction de sa stratégie de formation.
Dans un domaine, les différentes combinaisons permettent:

  • d'offrir un choix de parcours diversifiés,
  • de passer d'une logique de parcours obligés à une logique de parcours plus fluides avec une part accrue d'individualisation :

       -intégrant des approches pluridisciplinaires
       -Professionnalisant

  • d'orienter progressivement l'étu- diant, en fonction de son projet professionnel ou personnel par un système de passerelles entre différents parcours.

La réforme des enseignements

Par son implication dans la prise en charge des  impératifs de développement qui s'imposent à un pays en pleine mutation, le secteur de l'enseignement supérieur a lancé une réforme des enseignements qui entend faire jouer à l'université un rôle central entre, d'une part, l'aspiration des citoyens, en particulier notre jeunesse, à construire un projet d'avenir en bénéficiant d'une formation supérieure de qualité qui leur procure les qualifications nécessaires à une bonne intégration dans le marché du travail et, d'autre part, la satisfaction des besoins du secteur socioéconomique dans sa recherche de compétitivité et de performance en lui assurant une ressource humaine de qualité capable d'innovation et de créativité et en prenant une part active dans l'essor de la recherche développement (R&D).

Ces motivations ont conduit à l'adoption, à l'instar de la majorité des pays voisins, du système universel d'enseignement supérieur :
le système Licence – Master - Doctorat (LMD).

La réforme LMD

Sur le plan des enseignements, le système LMD se caractérise par:

  1. une nouvelle architecture des enseignements,
  2. une réorganisation des enseignements,
  3. l'évaluation et l'habilitation des offres de formations,
  4. des contenus des programmes pédagogiques innovants

 

Une nouvelle architecture des enseignements:

L'architecture LMD (Licence-Master-Doctorat) des enseignements est simple. Elle offre une meilleure lisibilité des diplômes sur le marché du travail. Elle s'articule en trois cycles de formation :

Un premier cycle conduisant au diplôme de Licence

Un deuxième cycle conduisant au diplôme de Master
Un troisième cycle conduisant au diplôme de Doctorat.

 

La réorganisation des enseignements:

Les enseignements supérieurs sont organisés ensemestres composées d'unités d'enseignement (U.E.) 

Les formations sont regroupées en domaines de formation.

Un domaine de formation est un édifice cohérent recouvrant plusieurs disciplines.
Les formations sont proposées sous la forme d'offres de formation qui se déclinent en:
                     Domaine – filière – spécialité 
Les enseignements et la formation reçus sont mesurés en crédits et non en années d'études:
     Il faut  réunir 180 crédits pour obtenir la Licence 
     Il faut réunir 120 crédits, après la Licence, pour obtenir le Master

Les crédits sont l'unité de compte qui permet de mesurer le travail de l'étudiant pendant le semestre (cours, TD, TP, stage, mémoire, travail personnel…). Les crédits sont capitalisables et transférables d'un parcours à un autre.

 

L'évaluation et l'habilitation des offres de formations:

L'offre de formation est construite par l'équipe de formation et proposée par l'établissement sous forme d'un cahier des charges. 

Les cahiers des charges sont soumis à une procédured'évaluation et d'habilitation: 

  • Au niveau régional: expertise et évaluation par lesCommissions Régionales d'Evaluation (CRE), puis validation par les Conférences régionales,
  • Au niveau national : Validation et habilitation par laCommission Nationale d'Habilitation