AR [Beta] FR EN

M. Tahar Hadjar rencontre les organisations estudiantines

Dans le cadre des rencontres périodiques qu'organise le MESRS avec les partenaires sociaux, le Pr. Tahar Hadjar  Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a rencontré mardi 07 février 2017 au siège du ministère les représentants des organisations estudiantines.

Au cours de cette rencontre, M. Hadjar  a appelé  les étudiants à rester "vigilant" face aux tentatives de "certaines parties visant à semer l'anarchie notamment à l'heure actuel" soulignant que certaines revendications ne relevaient pas de son secteur comme celles relatives au recrutement et aux stages pratiques de fin d'études.

Concernant le mouvement de grève observé récemment par les étudiants en chirurgie dentaire et en pharmacie dentaire, le ministre a affirmé que toutes les revendications "légitimes" ont été prises en charge. Il a rappelé à ce propos la "rencontre qui a regroupé récemment le premier ministre, Abdelmalek Sellal et les délégués des étudiants en chirurgie dentaire et en pharmacie ". "Je pense que ces étudiants reprendront les cours dans les deux prochains jours".

S'agissant de l'amélioration des œuvres universitaires, M. Hadjar a rappelé les démarches du ministère visant à "changer le mode de fonctionnement de l'Office national des œuvres universitaires".

Lors d'une déclaration de presse organisée en marge de cette rencontre et à une  question sur la possibilité d'une dissolution de l'Office, le Ministre de l'Enseignement supérieur a précisé qu'il "est prématuré d'aborder cette question" d'autant que le ministère prépare une conférence nationale consacrée à l'examen du dossier des œuvres universitaires.

Et à une question relative à la participation des étudiants à la vie politique M. Hadjar a appelé les étudiants à contribuer à la sensibilisation des citoyens à l'importance d'une participation massive aux différentes échéances électorales, en indiquant que "Les étudiants constituent une frange importante de la société et ont le droit de participer à la vie politique mais loin de l'enceinte universitaire. »  Exprimant le souhait de voir des étudiants sur les listes de candidatures aux prochaines législatives.