AR [Beta] FR EN

M. Tahar Hadjar inspecte nombre d’infrastructures universitaires à Tipasa

Dans le cadre des préparatifs de la prochaine rentrée universitaire 2017-2018, le Pr. Tahar Hadjar, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a effectué  le jeudi 22 juin 2017, une visite de travail dans la wilaya de Tipasa où il a inauguré plusieurs infrastructures universitaires, notamment, 1000 places pédagogique au niveau de la faculté  des Sciences technologiques, portant ainsi le nombre de facultés, en son sein, à cinq (5), avec une capacité d'accueil de 15.000 étudiants à la prochaine rentrée universitaire.

L'opportunité a également donné lieu à une inspection du chantier de réalisation de 4000 places pédagogiques au niveau de ce même centre universitaire.

Par la même occasion, M. Le ministre a annoncé la promotion  du centre universitaire de Tipasa en université avant la fin de l'année en cours, considérant qu'il réunit toutes les conditions requises pour ce faire.

S'exprimant sur la relation université – entreprise, M. Hadjar a indiqué  que "Le ministère œuvre, à travers ce projet, au développement de l'université par l'introduction de changements dans la nomenclature de formation, en prenant en compte les spécificités propres à chaque région et ce de manière à promouvoir l'université algérienne à un rang mondial".

          Dans un point de presse, animé à l'issue de sa visite de travail effectuée au centre universitaire Morsli Abdellah de Tipasa, le ministre a assuré que ses services sont fin prêts pour une rentrée universitaire calme et réussie suite à l'introduction, a-t-il dit, de systèmes et programmes informatiques qui faciliteront les opérations d'inscription et de choix des spécialités universitaires, entre autres.

M. Hadjar a annoncé, à ce propos, certains changements dans les inscriptions électroniques à la prochaine rentrée, dont notamment l'avancement des dates des transferts qui auront lieu avant les inscriptions définitives, avec l'accord de délais définis pour les recours avant les inscriptions.

Une facilitation des procédures d'inscription avec une réduction des documents exigés des étudiants est également attendue à la prochaine rentrée, a précisé le ministre, qui a cité à l'origine de cette amélioration, le fait que le ministère de tutelle dispose d'une banque de données de l'Etat civil du ministère de l'Intérieur et de l'Office national des concours.

M. Hadjar a souligné, à cet effet, l'importance  des nouvelles technologies et des systèmes informatiques qui lui permettent, en tant que ministre, de suivre le déroulement des différentes inscriptions à partir de son bureau

Par ailleurs, M. Le ministre appelé, à partir de Tipasa, toute la famille universitaire à se soutenir afin de faire face à la violence en milieu universitaire sous toutes ses formes  (verbale et physique) , eu égard au fait que cette dernière (université) doit être considérée comme une pépinière de l'élite et un modèle pour la société, soulignant, en outre, l'impératif de faire prévaloir le dialogue et le débat scientifique et intellectuel sur la violence.

Le ministre a mis en exergue le rôle des mass-médias dans le façonnage de l'opinion, particulièrement quand il s'agit de questions (opinion publique) préoccupantes, citant, à ce titre, le meurtre du professeur universitaire, dont il a réitéré, encore une fois, le fait qu'il n'a aucune relation avec l'université, non sans exprimer son regret à l'égard de ce meurtre ignoble, dont a été victime le professeur Bachir karaoui Sarhane, dimanche dernier.

Après avoir annoncé l'introduction programmée du phénomène de la violence dans les prochains travaux du Conseil d'éthique et de déontologie de l'enseignement supérieur, qui sera consacré à différents points liés au Secteur, M. Hadjar a instruit les recteurs des universités en vue d'user de toutes leurs prérogatives dans l'application de la Loi et la consécration des conseils disciplinaires à l'encontre de tous ceux qui usent de la violence au sein de l'université, en plus de poursuites judiciaires.