AR [Beta] FR EN

M. Hadjar procède à l'ouverture des travaux d'un colloque international sur l'enseignement à distance à Tizi Ouzou

Le Pr. Tahar Hadjar, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a effectué, mardi 15 novembre 2016, une visite de travail dans la wilaya de Tizi-Ouzou où il procédé à l'ouverture officielle des travaux d'un colloque international sur  «  l'enseignement à distance entre théorie et pratique : expérience du modèle algérien», à l'auditorium du campus Hasnaoua de l'université Mouloud-Mammeri.

Le colloque qui s'étalera sur trois jours a regroupé des chercheurs issus de plusieurs universités nationales et étrangères dont le Maroc, les Emirat Arabes Unis, l'Arabie Saoudite, la Libye, le Sultanat d'Oman, la France, le Soudan et l'Iraq.        

Lors de son intervention, M. le Ministre, a mis l'accent sur l'importance de l'introduction de l'enseignement à distance au niveau des universités du pays dès lors qu'il permettra d'atténuer la pression que subissent ces universités mais aussi et surtout d'en finir avec les inégalités qui subsistent entre ces dernières, notamment entre celles de Nord et du Sud en matière de qualité des enseignements. Ce nouveau mode d'enseignement permettra également, a-t-il ajouté, la résorption du manque d'enseignants dans certaines universités.  Dans ce cadre, M. Hadjar  a rappelé qu'à  l'occasion de l'année universitaire en cours, le ministère a procédé au lancement d'un nouveau mode du cursus de graduation, à savoir le master à distance comme opération pilote au niveau de cinq établissements universitaires (Alger1, Alger3, Blida2, Constantine et Oran), ayant suscité l'intérêt d'environ 5.000 étudiants qui s'y sont inscrits.

Ce nouveau mode sera  élargi à travers la mise en marche d'une télévision consacrée à l'enseignement universitaire à distance qui est fin prête.

Par ailleurs Le Ministre a, annoncé que l'Université de la formation continue (UFC) sera désormais transformée à partir de l'année prochaine,  en université ouverte spécialisée dans ce nouveau mode d'enseignement universitaire visant, entre autres, à diminuer la forte pression que subissent et subiront à l'avenir les plus grands pôles universitaires du pays.

Après avoir donné le coup d'envoi des travaux de ce colloque organisé par la faculté des lettres de l'UMMTO, le ministre, accompagné du wali et du P/APW de Tizi-Ouzou, a effectué une visite de travail et d'inspection au nouveau pôle universitaire Tamda (commune de Ouagnoun) où il s'est enquis de l'état d'avancement des travaux d'un important programme de places pédagogiques et d'hébergement.

 Sur les 17.000 places pédagogiques en réalisation, l'université a réceptionné à la fin du mois d'octobre dernier, 4300 places, alors qu'elle prévoit la livraison au courant du mois de mars prochain de 2.700 autres places. Les travaux des autres infrastructures ont atteint des taux allant de 65 % à 95%.

Le ministre a,par ailleurs tenu, à l'issue de cette visite, une séance de travail avec les partenaires de son département ministériel, à savoir les syndicats des travailleurs, des enseignants et des étudiants.