AR [Beta] FR EN

Le Pr.Tahar Hadjar rencontre les représentants des enseignants universitaires

Le Pr. Tahar Hadjar Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a rencontré dimanche 30 octobre 2016 au siège de son département ministériel , les représentants des syndicats des enseignants universitaires, à savoir, le syndicat des enseignants universitaires, le Conseil national des enseignants du supérieur, le syndicat national des enseignants chercheurs et le syndicat national des professeurs hospitalo-universitaires.

S'exprimant à cette occasion, M. Hadjar, a indiqué que cette rencontre entre dans le cadre des rencontres cycliques qui se tiennent tous les trois mois avec les partenaires sociaux,  en déclarant  que les revendications des syndicats sont des préoccupations classiques qui se répètent à chaque occasion, à savoir le problème du logement, le statut particulier et autres requêtes liées à la  thèse de Doctorat et à la promotion des enseignants.

Le ministre a fait savoir qu'une série de décisions ont été prises à ce propos pour répondre à ces préoccupations. Concernant de la date butoir pour la soutenance des thèse de doctorats pour les étudiants inscrits depuis plus de 6 ans, le ministre a fait savoir, qu'il a été décidé le report de cette date à une date ultérieure qui sera définie en commun accord avec les partenaire sociaux.

 Il a été décidé également la révision de certains statuts à l'image du statut particulier des enseignants ainsi que celui des universités. Il sera question à ce propos de l'introduction de certaines fonctions qui n'existaient pas auparavant et qui s'impose désormais. La création d'entités relative à la qualité dans les établissements universitaire sur tous les volets pédagogiques, la formation, ainsi que dans l'administration.

Les représentants des syndicats se sont montrés satisfaits du fait que la tutelle les a associés dans la préparation des révisions des statuts des enseignants et de l'université. Le représentant du Conseil national des enseignants du supérieur, a estimé qu'il s'agit de la première fois que les partenaires sociaux participent avec le ministère dans la révision des statuts relatifs à la carrière des enseignants et des œuvres universitaires.
Concernant la prolongation des délais pour la soutenance des thèses de doctorat, le représentant du CNES, a estimé nécessaire de résoudre les profonds problèmes du retard accusé pour la soutenance des thèses.

Quant au représentant du syndicat des professeurs chercheurs, , a indiqué que ces derniers veulent être traités à pied d'égalité avec les autres enseignants, notamment en ce qui concerne la question du logement.

Pour sa part le  représentant du syndicat des national des enseignants universitaire, a souligné quant à lui,  que la priorité des enseignants demeure dans la révision du statut des enseignants chercheurs dont le nombre est plus de 60.000 enseignants.