AR [Beta] FR EN

APN/ M. Tahar Hadjar présente le programme d’action du secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Le Pr. Tahar Hadjar Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a présenté le  Lundi 15 janvier 2018 devant les membres de  la Commission de l'éducation, de l'enseignement supérieure et de la recherche scientifique à l'Assemblée populaire nationale (APN), le programme d'action de son secteur, où il a annoncé la réception de 99.000 sièges pédagogiques et plus de 30.000 lits lors de la prochaine rentrée universitaire 2018-2019.

le ministre a précisé que ces infrastructures s'inscrivaient dans le cadre du renforcement des établissements universitaires, mettant en avant les efforts visant à consolider le réseaux des écoles supérieures, et ce après l'annulation des écoles préparatoires dans leur forme actuelle inopérante et la promotion de celles répondant aux conditions au rang d'écoles nationales supérieures.

Le ministre a fait état, par ailleurs, de la révision graduelle du système d'orientation en vue de son amélioration en termes de satisfaction individuelle et collective quant à ses résultats, et ce en adoptant le principe de l'équité et du mérite. Le secteur, a-t-il expliqué, œuvre à la révision des cadres juridiques et réglementaires régissant l'organisation et le fonctionnement de diverses établissements, à l'instar des statuts particuliers relatifs à l'université, au centre universitaire et aux écoles supérieures ainsi que l'élaboration des textes d'application relatifs aux domaines de l'orientation, de la formation et de la recherche.

Il a évoqué, en outre, une concertation avec le ministère de l'Education nationale pour "la révision des conditions d'accès aux écoles supérieures des enseignants en vue d'améliorer la formation des formateurs", révélant l'organisation de nouvelles formations pour le cycle secondaire dans le domaine de l'informatique, du génie des procédés, du génie civil et électrique et du génie mécanique. A cet occasion, le ministre a rappelé l'opération d'épuration de la liste des formations dont le nombre a été réduit pour le LMD (Licence et Master) à 800, contre 6.500 offres de formations auparavant, soulignant, dans ce contexte, l'augmentation du nombre de cursus professionnalisants avec 15 nouvelles offres.

Concernant l'amélioration des œuvres universitaires, le ministre a fait état de la révision en cours de l'organisation actuelle de l'office national des œuvres universitaires afin de doter les directions des œuvres universitaires d'un nouveau cadre juridique, soulignant la tenue d'une conférence nationale au cours de cette année sur le dossier des œuvres universitaires.

Pour ce qui est de la relation entre l'université et l'entreprise socio-économique, M. Hadjar a affirmé que son secteur œuvre pour l'adaptation des contenus de la formation aux besoins du marché du travail afin de répondre efficacement aux exigences du développement.