AR [Beta] FR EN

Sortie de la 5e promotion à l’École Supérieure de Sécurité Sociale

Le Pr. Abdelbaki Benziane  Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et El Hachemi Djaaboub   Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale et en  présence  des membres du gouvernement, ont  présidé  samedi 13 février 2021  la cérémonie de sortie de la 5e promotion à l’École supérieure de sécurité sociale.

Intervenant  lors de la cérémonie de sortie de la 5e promotion, Benziane a déclaré que l’école supérieure qui fait l’objet d’une double tutelle a réussi, en un temps record, à produire des compétences hautement qualifiées, et ce depuis son lancement effectif en 2014.Dans ce contexte, le ministre a ajouté que les résultats de la formation et des investissements dans ce type de formation ont contribué à renforcer les capacités des institutions liées à l’emploi, à la protection et à la sécurité sociale, à assurer une gestion efficace et moderne, ce qui ressort clairement des résultats réalisé par l’école dans le domaine des formations diverses.

Par ailleurs, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a affirmé que son département ministériel prend en charge le plan pédagogique, et ceci en coopération avec le ministère du Travail, qui œuvrera pour accompagner l’école en fournissant un encadrement pédagogique spécialisé dans le des offres de formation incluses dans l’école, et dans la formation continue à l’encadrement administratif, et cela s’inscrit dans le cadre la nouvelle approche politique adopté par le ministère est de s’ouvrir à l’environnement économique et social, et de relier l’université aux différents secteurs économiques

De son côté M. Djaaboub a déclaré que le secteur renforce son programme conformément à ses défis de réforme de son système. Le Ministre a indiqué  aussi  que son département  aspire à faire de l’École supérieure de sécurité sociale “un édifice national et continental de la formation continue et de la formation au profit du secteur du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale”, ce qui est nécessaire le développement d’un programmes en fonction des enjeux et des aspirations du secteur que nous cherchons à réformer, en revoyant de manière réelle et radicale ses performances et sa gestion.