AR [Beta] FR EN

M. Benziane répond aux questions des députés

Répondant à des questions des députés relatives à  son secteur lors d’une séance plénière à l’Assemblée Nationale Populaire (APN), M Abdelbaki Benziane  Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a souligné que son Département "a engagé dans le cadre de son programme de travail stratégique une action à caractère prioritaire consistant en la proposition d'un statut pour les docteurs", ajoutant qu'il "œuvrera en concertation avec la Direction générale de la fonction publique et les différents établissements de l'environnement économique et social à concrétiser cette proposition sous forme de texte juridique". Ce nouveau texte de loi sera susceptible de générer de l'emploi dans d'autres secteurs, en dehors des établissements universitaires et de recherche en faveur de cette catégorie de diplômés hautement qualifiés", a soutenu le ministre.

M. Benziane a affirmé que le recrutement des titulaires de diplômes de Master et de doctorat "sera renforcé dans les plus brefs délais avec 2800 nouveaux postes budgétaires".

Le ministre a assuré, en outre, que la révision des conditions et règles de recrutement dans le secteur compte parmi "les priorités", soulignant que la question des vacataires "fait actuellement l'objet d'examen au niveau du secteur pour l'élaboration d'un projet de décret exécutif définissant le cadre général pour le recrutement et l'organisation des concours sur la base des diplômes pour accéder au poste de maître assistant "A", lequel sera soumis, dès la finalisation de la concertation en cours avec les différentes parties concernées de la communauté universitaire et scientifique, aux autorités compétentes pour engager les mesures d'adoption et de validation".

En réponse à une autre question orale sur l'équivalence des diplômes universitaires étrangers avec les diplômes algériens en général et l'équivalence des diplômes de BAC d'Al Azhar en particulier, le ministre a indiqué que "le traitement des dossiers d'équivalence est régi par les dispositions du décret exécutif 95-18 de mars 2018, lequel fixe les conditions et modalités de reconnaissance des diplômes d'enseignement supérieur étrangers".  "La problématique de reconnaissance de l'équivalence des diplômes du BAC d'Al Azhar a été réglée, les titulaires de ce diplôme étant autorisés à s'inscrire dans les branches de l'enseignement supérieur, liées à leur diplôme", a-t-il ajouté.