AR [Beta] FR EN

M. Tayeb Bouzid reçoit l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Algérie

M. Tayeb Bouzid Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a reçu lundi 16 décembre 2019  au  siège de son département ministériel, l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine  en Algérie son excellence M. Li Lianhe.

Au cours de cette audience,  les deux parties ont passé  en revue l’état des relations  bilatérales dans le domaine de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, de même qu’elles se sont penchées sur les voies et moyens susceptibles de renforcer davantage les liens d’amitié  et de coopération qui unissent les deux pays.

En effet les relations algéro-chinoises connaissent ces dernières années une densité accrue en matière de coopération au niveau de l’ensemble des secteurs  socio-économique et notamment dans le secteur de  la formation supérieure et la recherche scientifique où les deux pays ont signé plusieurs accords et conventions notamment  dans le domaine de la mobilité des doctorants et des enseignants, l’échange de délégations d’experts , la participation dans les séminaires , colloques et  journées d’études organisés …. 

Lors de cette audience les deux parties ont également examiné les possibilités de concrétisation du projet de création d’une université internationale ouverte sur le monde  pouvant accueillir des étudiants de différents horizons et continents ( Afrique, monde arabe, bassin méditerranéen,  Amérique, Europe et autre) et ce, en association avec le partenaire chinois. Ce dernier a manifesté son  intérêt à l’égard d’une  proposition  pareille et s’est dit prêt à étudier toutes les possibilités pour la réalisation d’un tel projet.

Par ailleurs, les deux parties se sont entendues aussi sur le renouvellement de programme de coopération en matière d’enseignement et de recherche scientifique qui arrivé à expiration, de même qu’ils ont convenu d’ouvrir d’autres départements d’enseignement de la langue chinoise au niveau des différentes universités algériennes ainsi l’enseignement de la langue arabe au sein  des universités chinoises.