AR [Beta] FR EN

M. Tayeb Bouzid effectue une visite de travail dans les wilayas de Constantine, Oum El Bouaghi et Batna

M. Tayeb Bouzid Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a effectué lundi 08 juillet 2019 une visite de travail dans la wilaya de Constantine, Oum el Bouaghi et Batna, où il a inspecté et inauguré nombre de structures universitaires et centres de recherche. 

Accompagné du Wali de Constantine  M. Tayeb Bouzid ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a entamé sa visite de travail et d’inspection, la première depuis son installation à la tête de ce département, par la Faculté des sciences de la terre, de la géographie et de la planification urbanistique, à Zouaghi, avant de se diriger vers l'Université des Frères Mentouri Constantine 1, où il a inauguré le Centre de Recherches en mécanique à Chaâb Ersas .  

M. Bouzid s'est rendu  également au centre de recherches des sciences pharmacologiques au pôle universitaire, à l’unité de voisinage 5 de la ville Ali Mendjeli, où il a inspecté plusieurs structures de l’université Salah Boubnider (Constantine 3).

Lors d’une déclaration à la presse, M. le  ministre a mis l’accent sur la nécessité d’encourager la recherche scientifique et les chercheurs algériens en les dotant de moyens nécessaires, surtout que les lois existent dans ce sens. Dans ca cadre, il a indiqué : "Ces chercheurs qui intégreront le monde de la recherche scientifique de la wilaya de Constantine dans le cadre du pôle d’excellence de la recherche scientifique et du développement technologique comprenant 17 structures de recherche entre centres, incubateurs et plateforme, seront appuyés par 300 collaborateurs dont des ingénieurs et techniciens", a précisé le ministre

L'ouverture de ces  laboratoires  à Constantine, devraient contribuer à la promotion de la recherche scientifique et à l'amélioration de son rendement. Les recteurs devront faciliter le travail aux chercheurs algériens et fournir les outils nécessaires à la recherche en adaptant les laboratoires universitaires aux normes internationales  et en veillant à l'implication réelle des enseignants chercheurs et des doctorants dans les travaux de ces laboratoires. Le ministre a souligné que le dossier de la recherche scientifique sera abordé en Conseil des ministres mercredi prochain. Par ailleurs, le premier responsable du secteur a souligné l’importance de conduire des recherches dans la langue anglaise en précisant «nous voulons renforcer l’utilisation de la langue anglaise dans les projets de recherches notamment en accompagnant les chercheurs dans leurs travaux», faisant savoir que la majorité des projets se font en langue  anglaise. Tout en assurant un suivi de la dynamique entamée par la tutelle pour hisser le rendement de l'université en matière de formation, de recherche et de gouvernance au niveau des références de mesure, le ministre n’a pas caché ses ambitions de hisser les systèmes de l'enseignement supérieur au niveau régional et international en indiquant «L’Université algérienne demeure ouverte à toutes les compétences installées à l’étranger» a précisé le ministre. Pour clore sa visite à Constantine, Tayeb Bouzid a marqué des haltes au niveau de l'«incubateur», la base de technologie de «prototypage», l'unité de recherches en sciences sociales et humaines et la «base des essais mécaniques», avant de rencontrer des étudiants avec lesquels il a eu des échanges concernant l’amélioration des conditions d’hébergement, de restauration et de transport, dès l’année prochaine.

Dans l’après–midi, M. Tayeb Bouzid s’est rendu dans la wilaya d’Oum El Bouaghi où il a inauguré à Ain M’lila, en compagnie du Wali d’Oum El Bouaghi,  le siège de l’institut des Sciences et Technologies Appliquées composé de 1000 places pédagogiques. Situé à la périphérie de la ville, l’institut s’étend  sur une vaste superficie qui englobe plusieurs structures notamment des salles de cours et de travaux pratiques

Après cela, M. le Ministre s’est déplacé dans la wilaya de Batna où il a présidé en compagnie du Wali,  la cérémonie de distribution de 140 logements de fonction destinés aux enseignants et enseignants- chercheurs.