« Retour

M. Hadjar répond aux questions des membres du conseil de la nation

Lors d'une séance plénière du  Conseil de la Nation présidée par M. Abdelkader Bensalah et consacrée aux questions orales jeudi 04 octobre 2018,  le Pr. Tahar Hadjar Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a mis en avant l'importance du rapprochement entre l'université et les entreprises économiques indiquant que  «l'une des stratégies du secteur visant à jeter des ponts de coopération entre l'université et le monde économique pour assurer une formation de qualité qui cadre avec les besoins du marché de l'emploi»

         Répondant aux questions posées par deux membres du Conseil de la Nation, sur l'éventualité de créer des centres d'études et de partenariat entre les secteurs de l'enseignement supérieur,  a également mis l'accent sur la nécessité de «créer un fort partenariat et une relation étroite entre les opérateurs activant dans le domaine socio-économique et l'université».  Dans ce cadre, le secteur de l'enseignement supérieur œuvre, a-t-il expliqué , à «l'activation des espaces de communication entre l'université et les entreprises économiques et à redynamiser les centres professionnels et le rôle de l'entrepreneuriat, outre le suivi de  l'insertion professionnelle des diplômés, tout en encourageant les institutions universitaires, dans le cadre de ce nouveau modèle de gouvernance fondé sur le projet d'entreprise, à adapter les besoins de formation au domaine socio-économique mais aussi à conclure des conventions dans ce sens».

Pour ce qui est du transfert des  nouveaux bacheliers inscrits à l'institut des sciences politiques dans la wilaya de Tébessa, le ministre a relevé que 28 établissements universitaires au niveau national assurent cette spécialité, précisant que «le nombre d'étudiants inscrits en sciences politique dans la wilaya de Tébessa concernés par le transfert est de 19 seulement» et que «leur prise en charge s'effectuera dans le cadre des œuvres sociales».