« Retour

M. Hadjar présente le projet de loi organique relatif à l'Académie Algérienne de la langue amazighe aux membres du Conseil de la Nation

Le Pr. Tahar Hadjar  Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, , a présenté, mercredi 27 juin 2018  devant les membres du Conseil de la Nation, le projet de loi organique relatif à l'Académie Algérienne de la langue amazighe.

Lors de  son intervention M. le ministre a indiqué que ce projet de loi adopté par les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), avait été élaboré en vertu de l'article 4 de la Constitution pour fixer les modalités d'organisation et de fonctionnement de l'Académie algérienne de la langue amazighe qui constitue, a-t-il dit, "l'autorité de référence pour les questions liées à la langue amazighe".

Cette instance, dont le siège sera à Alger, est une institution nationale à caractère scientifique, dotée de la personnalité morale et de l'autonomie financière et est placée auprès du Président de la République.

La composante de cette institution, "au profil exclusivement scientifique", garantit son statut d'autorité de référence en la matière conférant ainsi à ses travaux un caractère académique, neutre et impartial basé sur l'apport d'experts et de compétence scientifiques avérées.

L'Académie "a pour mission de recueillir le corpus national de la langue amazighe dans toutes ses variétés linguistiques, d'établir une normalisation de la langue amazighe à tous les niveaux de description et d'analyse linguistiques, d'établir des listes néologiques et des lexiques spécialisés en privilégiant la convergence".

Elle a aussi pour mission d'entreprendre des travaux de recherche, de participer au programme national de recherche dans son domaine de compétence, de garantir la précision d'interprétation et de traduction de notions et concepts dans les domaines spécialisés, d'élaborer et d'éditer un dictionnaire référentiel de la langue amazighe, de contribuer à la conservation du patrimoine immatériel amazigh, notamment par sa numérisation, et d'encourager toute recherche et traduction en langue amazighe visant à préserver le patrimoine lié à la mémoire nationale ".

L'Académie est composée de 50 membres au plus désignés et nommés par décret présidentiel et choisis parmi les experts et compétences avérées dans les domaines des sciences en rapport avec la langue amazighe et les sciences connexes.