Activités de Monsieur le Ministre le Professeur TAHAR Hadjar
« Retour

M. Hadjar à Bruxelles L’Algérie signe l'accord scellant sa participation à l'initiative PRIMA

Le Pr. Tahar Hadjar Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a effectué les 26 et 27 octobre 2017 une visite  de  travail à Bruxelles ,  siège de l'Union Européenne,  où  il a signé avec le Commissaire européen chargé de la recherche, des sciences et de l'innovation, Carlos Moedas, l'accord scellant la participation de l'Algérie au Partenariat pour la recherche et l'innovation dans la région méditerranéenne (PRIMA), une initiative visant à développer des solutions nouvelles pour la gestion durable de l'eau et la production alimentaire dans la région méditerranéenne.

Dans son intervention , M ; Hadjar  a indiqué que ,   la signature de l'accord intervient à "un moment opportun",  et que cet accord "porte l'immense espoir de promouvoir entre les pays partenaires, des projets de recherche capables de répondre de manière intégrée aux enjeux globaux et aux défis auxquels font face nos systèmes agricoles soumis au stress hydrique"

Selon M. Hadjar, le programme PRIMA "contribuera à relever un défi commun", celui de la raréfaction de l'eau en Méditerranée afin de "soutenir un bien-être inclusif et un développement socio-économique" dans le cadre d'une coopération euro-méditerranéenne renforcée.

Le ministre a réaffirmé, à ce titre, l'engagement "plein" de l'Algérie dans ce partenariat (PRIMA), assurant que le pays comptera, à cet effet, sur "un vivier de 150 projets nationaux" pour apporter une contribution "constructive" et "effective" à ce programme.

Le ministre a salué, en outre, la "qualité" du dialogue engagé avec l'UE dans un processus de coopération "fructueux et mutuellement bénéfique" à la faveur, notamment de l'élaboration des priorités communes de partenariat dans le cadre de la Politique européenne de voisinage (PEV.

Le commissaire européen chargé de la recherche a qualifié, de son côté, l'adhésion de l'Algérie au programme PRIMA de "moment historique" qui a permis aux deux parties de construire un partenariat "unique en son genre". Il a relevé, dans ce contexte, que l'Algérie est le premier pays partenaire à signer un accord avec l'UE  pour participer au programme PRIMA, bâti dans l'esprit de la PEV.

Pour sa part, le représentant de la présidence estonienne du Conseil de l'UE, l'ambassadeur Lembit Uibo, a soutenu que le Conseil de l'UE "attache une grande importance à la relation entre l'Algérie et l'UE", estimant, à ce titre, que l'accord signé ce jeudi constitue une "étape importante" dans l'évolution du partenariat PRIMA et "renforcera les interactions futures" entre les deux parties, se félicitant de l'"esprit constructif" qui a marqué le déroulement des négociations.