Activités de Monsieur le Ministre le Professeur TAHAR Hadjar
« Retour

Financement de 25 projets de recherche scientifique

Le Pr. Mohamed Salah Eddine Seddiki, Secrétaire Général du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique a présidé le samedi 18 novembre 2017 au siège du Ministère –sis Ben Aknoun, la cérémonie de signature de conventions pour le financement et l'exécution des projets de développements technologique au profit des enseignants-chercheurs.

Lors de son intervention M. Le SG du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique  a appelé à promouvoir la créativité et le développement de capacités de conception et de fabrication de produits, et de valoriser les potentialités nationales dans des domaines essentiels, tels que les méthodes de fabrication de produits.  Par ailleurs  il a mis en avant la «nouvelle approche» visant à financer directement le doctorant, en prenant en compte le domaine de la recherche et ses objectifs. Néanmoins, pour assurer une meilleure viabilité aux projets retenus, le SG du MESRS a  souligné le fait que «les bénéficiaires seront soumis à un suivi constant afin d'évaluer leur progression et surtout leur impact».
En outre , il affirme que la priorité de l'université est de contribuer à atteindre une autonomie, notamment dans le domaine de l'alimentaire, de l'énergétique, mais aussi celui de la santé du citoyen, ainsi que de réduire les factures d'importation.

De son côté le Directeur Général de la Recherche Scientifique   au MESRS M. Hafidh Aourag  a  fait savoir que l'objectif de ces projets est double : d'une part, produire des projets permettant d'accéder au développement des connaissances, d'autre part, répondre aux besoins et aux préoccupations de notre société. Et que cette  rencontre, , est à la fois l'aboutissement d'un long effort et d'une nouvelle étape, pour donner une nouvelle impulsion aux actions de recherche en faveur du développement de projets concrets auxquels l'État a accordé un financement de cinq milliards de centimes», précisant que «ceci est un financement de fonctionnement sur une période de 3 années». Pour M. Aourag, «Cette rencontre est une occasion pour inviter les enseignants-chercheurs à intégrer les nouvelles méthodes pédagogiques et d'apprentissage dans leur cursus.