Activités de Monsieur le Ministre le Professeur TAHAR Hadjar
« Retour

50eme anniversaire de la création de l’université d’Oran : M. Tahar Hadjar préside les festivités

Le Pr. Tahar Hadjar Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a effectué le mercredi le 20 décembre 2017 un visite de travail dans la wilaya d'Oran,  où il a présidé les festivités du 50éme anniversaire de la création de l'université d'Oran, placées  sous le haut patronage de son excellence le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika.

Lors de son intervention devant l'assistance, M. Hadjar a indiqué que l'Université algérienne va bien. «A ceux qui sombrent dans le négativisme, nous disons que l'Université algérienne va bien, malgré des insuffisances et il faut faire confiance à l'intelligence algérienne. Une intelligence qui a su éviter au pays tous les dérapages et qui a contribué à la construction de ce qui est la grandeur de l'Algérie d'aujourd'hui face aux différents défis d'hier, du présent et du futur»,faisant observer que contrairement à ceux qui dressent un tableau noir, l'Université algérienne «est mieux lotie par rapport à d'autres universités dans le monde».

Relatant le long chemin parcouru par l'Université d'Oran, doyenne des universités des wilayas dans l'ouest du pays, à l'occasion du 50e anniversaire de sa création (20 décembre 1967-2017), le ministre a déclaré qu'elle est appelée à jouer un grand rôle dans le futur, compte tenu des perspectives qui s'offrent à la wilaya d'Oran en tant que grand pôle industriel, notamment avec le développement de l'industrie mécanique. Il a exhorté, dans ce sens, de revoir les contenus de la formation et de l'enseignement, à leur adaptation surtout pour apporter des solutions réelles aux problèmes socioéconomiques. «L'université ne doit pas évoluer en vase clos, mais s'ouvrir davantage à son environnement socioéconomique», a insisté le ministre qui a mis en exergue les résultats réalisés depuis l'Indépendance, notamment sur le plan quantitatif.«Nous aspirons à assurer l'aspect qualitatif en droite ligne des recommandations de la conférence nationale tenue en janvier 2016, pour évaluer les réformes», a-t-il ajouté à ce propos, déclarant que «ces recommandations visent à améliorer la qualité de la formation et soigner l'image de l'Algérie à l'intérieur et à l'extérieur du pays et renforcer la passerelle entre l'université et son environnement socioéconomique en tant que stratégie à mettre en branle dans le domaine de l'enseignement et la formation du supérieur».

De leurs côtés , les deux recteurs de l'Université Oran (1) et (2) ont exprimé, , l'intérêt de l'Université algérienne à participer avec force au développement du pays dans tous les domaines, citant, à titre d'exemple, la gestion de grands projets, le management public, la gouvernance régionale, la protection de l'environnement, les sciences des eaux, l'économie de la santé, la gestion des hôpitaux et l'économie numérique.

Lors de ces festivités  le  1erdoyen de l'Université d'Oran, Hassan Lazreg, a été honoré à cette occasion, au même titre que tous ceux qui lui ont succédé, à savoir Mohamed Bouziane, Mohamed Abbou,Mohamed Mebarki, Larbi Chahed et Abdelkader Derbal.