« Retour

M. Tahar Hadjar répond aux questions des membres du Conseil de la Nation

Lors d'une séance plénière au Conseil de la Nation, consacrée aux questions orales tenue le jeudi 04 janvier 2018 et  répondant à une question posée par un membre du Sénat relative à l'octroi d'une prime de logement au profit des enseignants chercheurs, le Pr. Tahar Hadjar, Ministre de l'enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique a fait état de «l'impossibilité, à l'heure actuelle, d'octroyer une prime de logement au profit des enseignants-chercheurs de même que pour l'hébergement des étudiants universitaires dans des hôtels ou des appartements». Le ministre a expliqué que cette indemnité ne peut être adoptée à l'heure actuelle pour plusieurs raisons, notamment la difficulté d'en fixer le montant en fonction des zones et régions, en l'absence d'un dispositif référentiel de loyers au niveau national et l'inexistence d'un marché immobilier développé en matière de location.

Par ailleurs,  et en réponse à une question sur les difficultés de soutenance de thèse de doctorat, M. Le Ministre  a indiqué qu'entre  2012 et 2017, soit après l'introduction du système LMD, 2.974 étudiants sur 5.463 inscrits en doctorat ont soutenu leurs thèses de doctorat.

Dans ce cadre, M. Tahar  Hadjar a présenté un exposé détaillé sur les raisons qui ne permettent pas aux étudiants de soutenir leurs thèses de doctorat en trois ans, évoquant la difficulté de publication des articles scientifiques dans des revues spécialisées, notamment étrangères, qui exigent plusieurs critères, et celle liée à l'encadrement en raison du nombre croissant d'étudiants.

Le ministre a évoqué les mesures prises pour dépasser ces difficultés, notamment l'élaboration de la charte du doctorant qui vise à déterminer les responsabilités des parties intervenant dans la gestion du doctorat et l'organisation de journées pour accompagner et orienter cette catégorie d'étudiants et examiner les problèmes qui entravent leur cursus.