« Retour

M. Hadjar inaugure des réalisations infrastructurelles à Ain Témouchent

Le Pr. Tahar Hadjar Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a effectué mardi 31 juillet 2018 une visite de travail dans la wilaya d'Ain Témouchent où il a procédé à plusieurs inaugurations d'infrastructures pédagogiques et d'œuvres universitaires.

Au cours de cette visite, M. Le ministre a inauguré une résidence universitaire de 2.000 lits,  disposant d'un réfectoire et d'une salle d'activités culturelles et sportives. En outre, Tahar Hadjar a inspecté, au centre universitaire  « Belhadj Bouchaib", le chantier de réalisation de 2.000 places pédagogiques qui seront réceptionnées à la prochaine rentrée pour s'ajouter aux 1.600 places pédagogiques inaugurées lors de cette visite. Visitant la nouvelle cité d'habitation des enseignants du secteur, il a indiqué que ce projet de 100 logements fait partie de celui de 10.000 unités qui entrent dans le cadre du programme du Président de la République initié en 2009 au profit du corps enseignant.

Répondant à des questions de la presse nationale M. Tahar Hadjara assuré que la rentrée prochaineuniversitaire dans la wilaya d'Ain Témouchent "n'enregistrera aucune tension en matière d'infrastructures pédagogiques et d'hébergement, surtout que les étudiants inscrits au niveau de son centre ne dépassent pas les 2.000 et que certains se dirigent vers des wilayas limitrophes pour des spécialités indisponibles à Ain Témouchent".En effet Le centre universitaire "Belhadj Bouchaib" d'Ain Témouchent a bénéficié, à l'instar des universités du pays, de projets inscrits au programme du Président de la République au profit du secteur de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dont l'hébergement, les structures pédagogiques et le logement pour enseignants.

Par ailleurs, le ministre a précisé que le dossier concernant la promotion de sept à huit centres universitaires au rang d'universités est à l'étude et englobe le centre universitaire d'Ain Témouchent qui dispose des conditions requises.

Au sujet des inscriptions des nouveaux bacheliers, M. Tahar Hadjar  a souligné que la phase des pré-inscriptions, achevée lundi, s'est déroulée dans de bonnes conditions à travers le pays. Le nombre d'étudiants en pré-inscriptions a atteint un taux de 97%. Le restant étant soit inscrit dans d'autres secteurs ou devant repasser les examens du baccalauréat afin d'améliorer la moyenne et prétendre à une inscription dans une spécialité souhaitée, a-t-il fait savoir. Le ministre a déclaré, dans ce sens, "qu'il est possible de dire que tous les bacheliers se sont inscrits. Le 7 août prochain, ils seront informés des orientations qui leur sont accordées et ceux qui ne seront pas d'accord, auront le droit de formuler d'autres suggestions", a-t-il ajouté.