AR [Beta] FR EN

الاستاذ طاهر حجار في زيارة الى قسنطينة : على الجامعة مواكبة الاحتياجات الاقتصادية والصناعية للبلد

Le Pr. Tahar Hadjar, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a effectué mercredi 29 juillet 2015 une visite de travail dans la wilaya de Constantine où il s'est enquis de l'opération des inscriptions universitaires des nouveaux bacheliers.

          Intervenant au cours d'une conférence de presse, organisée en marge d'une visite de travail au cours de laquelle il a notamment lancé officiellement l'inscription des nouveaux bacheliers, le ministre a souligné qu'une réflexion était "en maturation" dans l'optique de "faire du diplômé universitaire un cadre rapidement opérationnel là où il se trouve".

          A titre d'exemple, a souligné M. Hadjar, l'université d'Oran, une ville devenue un pôle de l'industrie automobile, doit prévoir de nouvelles spécialités directement liées à cette activité. Il a également cité l'exemple de l'université de Constantine qui doit être, selon lui, renforcée davantage par des spécialités en rapport avec la mécanique et l'agriculture, notamment.

          L'objectif est de mettre à la disposition de l'économie nationale des universitaires au service du développement local, a encore souligné le ministre de l'Enseignement supérieur.

          Cette préoccupation sera traitée au cours de la conférence nationale d'évaluation du système Licence-Master-Doctorat (LMD) prévue en décembre prochain, a également fait savoir M. Hadjar, précisant que des efforts étaient déployés pour améliorer davantage le rendement du système universitaire.

                    Cette conférence nationale à laquelle prendront part les partenaires socioéconomiques, les syndicats du secteur, les organisations estudiantines et les encadreurs pédagogiques, permettra également de trouver des solutions aux éventuelles insuffisances. "Même si ce système était réussi à 100 %, une pause s'imposait pour mieux avancer", a-t-il indiqué.

          Par ailleurs, les résultats du baccalauréat ont connu, cette année, une "amélioration au double plans qualitatif et quantitatif", a estimé le ministre, précisant qu'il a été enregistré 143.000 bacheliers de plus par rapport à l'année précédente et une augmentation du nombre des mentions décrochées.

          Ces résultats n'ont pas influé sur la moyenne des orientations appliquées, a affirmé le ministre, précisant cependant que le nombre de postes pédagogiques liés à la filière de la médecine, qui était de 7.000 à 8.000 postes les années précédentes, a été revu  à la hausse (13.000 postes cette année).

          Evoquant les mesures prises par son département pour accélérer les procédures d'attribution des attestations d'équivalence et d'authentification des diplômes universitaire, le ministre a fait part de la volonté de son département à généraliser l'octroi des cartes électroniques d'étudiants à travers toutes les universités du pays.

          A propos de la prolongation des horaires pédagogiques, le ministre a indiqué que cette mesure qui "ne concerne pas Constantine", sera appliquée dans les wilayas où il existe une pression.

            Au cours de sa visite, M. Hadjar a inspecté les universités 1, 2 et 3 de Constantine, et posé la première pierre d'un incubateur à l'université des Frères Mentouri.