AR [Beta] FR EN

جلسة دبلوماسية : الاستاذ طاهر حجار يستقبل سعادة سفيرة كندا بالجزائر

Le Pr. Tahar Hadjar, Ministre de l'Enseignement  Supérieur et de la Recherche Scientifique a reçu en audience, Dimanche 12 juillet 2015, au siège de son département ministériel,  Son Excellence  l'Ambassadeur du Canada en Algérie, Mme Isabelle ROY.

L'entretien a porté  sur les voies et  moyens susceptibles  de renforcer davantage la coopération entre les deux pays, notamment ceux relatifs à la formation universitaire et la  recherche scientifique et technique. Rappelons dans ce cadre que 89 conventions ont été signées entre les universités algériennes et canadiennes, et que plus de 359 séjours scientifiques ont été effectués par des doctorants algériens au sein  des universités canadiennes. Un chiffre qui renseigne, on ne peut mieux,  sur le niveau de partenariat atteint par les institutions universitaires des deux pays.

Par ailleurs, la partie algérienne a  manifesté son souhait de faire profiter les universités nationales  de l'expérience des universités canadiennes, notamment dans les domaines de la formation pédagogique et de la didactique qui, ces dernières, ont acquis une notoriété mondiale, de même qu'elle a souhaité tisser des liens plus denses avec les autres universités canadiennes, notamment celles anglophones, pour une plus grande maitrise linguistique.          

Les deux parties ont également discuté des opportunités d'échange d'experts et de délégations, en vue de consolider  les liens qui existent entre les universités algériennes et canadiennes, notamment dans les domaines de la recherche scientifique, où plusieurs projets en communs sont identifiés, notamment dans les domaines de la biotechnologie, des énergies renouvelables, de l'agriculture ,  de l'aéronautique, de l'aérospatiale … Autant de projets qui n'attendent que leur concrétisation .

Au cours de cet entretien, les deux parties ont convenu aussi  d'encourager les responsables des universités à plus de contacts et plus de coopération, notamment par l'échange de programmes  de formation et d'expérience, l'envoi de délégations de professeurs de haut niveau, ainsi que la participation des  doctorant à des séminaires et des colloques scientifiques qu'organisent périodiquement  les institutions universitaires des deux pays.