Nouveaux paradigmes éducatifs

Pour  pallier au manque d'encadrement, d'une part, mais également dans le but d'améliorer la qualité de la formation, en se conformant aux exigences de l'assurance qualité, d'autres formes d'apprentissage et d'enseignement, intégrant de nouvelles démarches éducatives dans le processus de formation, sont actuellement mises en œuvre, en coordination avec toutes les parties concernées, dont la Direction de la Formation Supérieure Graduée.
C'est ainsi qu'un système national de télé-enseignement, en soutien à la formation en présentiel, a été lancé, avec l'agenda suivant :

  • Dans une première phase, utilisation de la technologie, la visioconférence en particulier, pour absorber les flux d'apprenants, tout en améliorant sensiblement la qualité des enseignements et de la formation (processus à court terme)
  • Dans une deuxième étape, recours aux nouvelles technologies éducatives, basées notamment sur le web (apprentissage en ligne ou e-learning), pour parvenir à l'assurance-qualité (processus à moyen terme)
  • Enfin, faire évoluer le système de téléenseignement, déployé et validé, vers l'enseignement « distanciel », avec à la clé, la création d'une Chaîne du Savoir.

 Le système, reposant sur une infrastructure déjà mise en place dans tous les établissements universitaires du pays, en termes de réseaux et d'équipements dédiés, est en phase d'expérimentation. Les établissements disposent à cet effet, de cellules de téléenseignement, composées d'enseignants et de personnel technique qui ont bénéficié de formations spécifiques et multiformes, notamment dans le cadre du projet AVICENNE de l'UNESCO et de la Commission Européenne (Programme EUMEDIS), du programme de coopération CoseLearn avec la Suisse, et du Campus numérique de l'AUF, logé à l'USTHB. Les premiers cours seront partagés à travers le réseau, dès la rentrée universitaire 2008-2009.
Le système national de téléenseignement sera soutenu par le réseau national des bibliothèques virtuelles, préfiguré par le projet RIBU (Programme euro méditerranéen TEMPUS ), localisé à l'Université M'hamed Bougara de Boumerdès, et en cours de réalisation conjointe bien avancée, avec neuf  établissements universitaires précurseurs.

 Lors d'une phase ultérieure déjà entamée, un système ‘distantiel' complètera ce dispositif éducatif, grâce à la mise en place de la Chaine universitaire du Savoir. 
Le financement de l'ensemble de ce dispositif éducatif évolué a été mis en place dans le cadre du programme de soutien à la relance économique (PSRE).